Les frais de port sont offerts à partir de 150,00 € TTC d'achat.

Mas des Rompudes

Le Mas des Rompudes

La vigne en héritage

Après une première vie dans les sports automobiles, à 30 ans Patrice Coste amorce un virage réussit dans le paysage viticole régional. Installé en cave particulière depuis 2014, son domaine le Mas des Rompudes affiche une gamme de vins IGP de l’Hérault pleine de fraîcheur.

C’est un héritage familial – douze hectares de vignes laissés en vacance aux abords du village de Saint Bauzille de la Sylve dans l’Hérault – qui a mis Patrice Coste sur le chemin des vignes. Formé aux sports mécaniques, sorti de l’école Peugeot Sport à Clermont-Ferrand après un BTS en mécanique auto, ce fils et petit-fils de vigneron passionné de dégustation a délaissé les moteurs et les circuits de compétition pour amorcer, en 2013, une reconversion éclair comme vigneron dans son village natal. « Mon grand-père paternel est décédé en laissant 6 ha de vignes. Mon grand-père maternel, propriétaire de 6 autres ha, partait à la retraite sans repreneur, retrace-t-il.J’ai réuni ces deux îlots pour devenir vigneron, dans un premier temps comme coopérateur à la cave de Saint-Bauzille de la Sylve, puis comme vigneron indépendant avec la volonté de mener toujours de front ces deux activités. »

Une feuille de route impeccable

Bon pilote, Patrice Coste connaît sa feuille de route par cœur : en 2014 après une formation en viti-oeno, il isole 1 ha de vignes pour créer son domaine, Le Mas des Rompudes.

Il s’oriente vers une gamme de vins toute simple revendiquée en IGP de l’Hérault autour d’une trame de fraîcheur, avec beaucoup de fruit : deux rouges dont 7000 bouteilles seront commercialisées dès 2014, un rosé « Les Mages » venu en 2015 compléter la gamme, suivi en 2016 d’un blanc, « La Capitelle ». A dominante Syrah, Grenache et Alicante (15% par cuvée), les cuvées « Les Cresses » et « Les Hauts de Tabaussac » rouge à la robe violine très profonde, affirment un certain parti-pris de liberté chez ce vigneron. « Au départ j’ai gardé les vieilles vignes d’Alicante en les valorisant pour sortir du lot, c’était une façon de me démarquer et puis les vignes avaient été plantées par mon grand-père. Mais très vite en dégustation, ce cépage teinturier s’est imposé parce qu’il amène de la fraîcheur et un côté mentholé au vin »,explique Patrice Coste. Dans le même esprit côté cave, le vigneron a choisi un élevage 100% en cuves inox pour préserver un maximum de fraîcheur aux vins ; et un pressoir cage bois vertical (The pressoir à l’ancienne mais en version hydraulique), complété par une vendange de nuit pour éviter l’oxydation entraînée par les changements de température.

AOP, huile d’olive et chênes truffiers

En 2017, un nouveau caveau en pierres du pont du Gard et un chai enterré ont été construits. Ils permettront le stockage des futurs fûts de chêne du domaine. Car Patrice Coste ambitionne dans les prochaines années d’étoffer sa gamme avec un vin AOP, suite au rachat de 3 ha sur les hauteurs de Saint-Bauzille sur l’ère d’appellation Grès de Montpellier. Egalement en projet pour l’avenir : une diversification avec la production d’huile d’olive au domaine (dès que les 300 oliviers plantés en 2014 sur 1,30 ha rentreront en production), et à plus long terme, un élevage de chênes truffiers dans la garrigue jouxtant le vignoble.

Le caveau est ouvert tous les jours sur réservation par mail ou par telephone au 06-79-02-19-64


Le domaine en images